Des soldats marocains au service de l’injustice 2


Des soldats marocains seraient au Yémen pour prendre part à l’offensive terrestre saoudienne annoncée suite à l’attaque au missile attribuée aux rebelles Houthis, attaque qui aurait fait 60 morts parmi les soldats de la coalition sunnite. Les autorités des pays concernés restent silencieuses sur ce déploiement visant à libérer la capitale Sanaa, contrôlée jusqu’à nos jours par les rebelles. Et ce, sans consulter ni le Parlement marocain, ni prendre en considération les voix qui se sont élevées contre cette implication dans un conflit sans fin, épuisant et lointain de notre pays.

Deux mois après la perte d’un avion de chasse F16 et la mort du pilote qui était à bord, le Maroc oublie rapidement ce malheureux incident et envoie des soldats au Yémen, comme signe de solidarité avec les causes de la nation arabe, même si on ne voit pas cette solidarité arabe quand il s’agit d’accueillir des réfugiés syriens par exemple. Et on se demande si la destruction d’un pays frère est une cause qui mérite d’être défendue. À toi de juger, cher lecteur.

C’est vrai que le gouvernement marocain n’a pas encore confirmé l’envoi de troupes au Yémen comme avait fait le Qatar, mais selon des sites d’information locaux à peu près un millier de soldats marocains sont bel et bien sur le champ de bataille yéménite. L’objectif : soutenir la coalition arabe pour rétablir la légitimité d’un président toujours souriant et insoucieux du calvaire de son peuple, Abd Rabbo Mansour Hadi, qui s’est enfui le 7 mars 2015 vers les palais luxueux du Riad, et ipso facto contribuer à générer le maximum possible de réfugiés et de victimes. On parle actuellement de 1,5 million de déplacés et 4.300 morts au Yémen.

      À lire aussi : Le bombardement du Yémen vu par mon ami (1)

Ce qui est drôle, nous semble-t-il, c’est que cette intervention marocaine au Yémen n’a aucun fondement solide. Tout d’abord, la guerre au Yémen n’est pas stratégique pour le royaume, dans la mesure où ce pays qui nous est très cher, le Yémen, ne constitue aucun danger pour la sécurité nationale du Maroc. Ensuite, l’ONU ne cesse de rappeler aux Saoudiens et leurs alliés que la solution au Yémen ne serait que pacifique. Et bien entendu, l’envoi des forces sur le terrain aggraverait la situation. Enfin, ce conflit ne concerne pas les Marocains et le Maroc, en tant qu’État souverain, ne devrait pas participer à une guerre injuste, pour plaire aux Saoudiens.

Les forces armées marocaines sont très connues à l’international par leur participation aux missions de maintien de la paix dans divers pays à travers le monde. Et même aujourd’hui, des contingents marocains sont présents dans plusieurs zones de tension. Nous citons, à titre d’exemple, la République démocratique du Congo, la Côte d’Ivoire, et la Bosnie Herzégovine. Et l’obtention, en 2014, des casques bleus marocains de la médaille de la mission des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (Monusco) , est une reconnaissance de la communauté internationale des efforts déployés par le Maroc pour instaurer la paix et la stabilité dans le monde.

Aujourd’hui, malheureusement, nos vaillants soldats apportent leur soutien à une mauvaise cause. À cet égard, nous tenons à saluer la décision du Parlement pakistanais, en avril 2015, de rejeter la demande de l’Arabie Saoudite au Pakistan d’intervenir au Yémen. Le même Parlement a appelé le gouvernement de son pays à rester neutre. Nous tirons, en outre, notre chapeau à l’armée populaire algérienne, qui refuse de porter atteinte de près ou de loin à la souveraineté des autres États.

En un mot, la lutte contre les Houthis est une affaire purement saoudienne. En revanche, la vraie guerre qui intéresse le plus les Marocains, c’est une guerre qui sera menée contre la corruption et la misère qui font des ravages dans notre société. Certes, on ne peut pas nier l’amitié qui nous lie à l’Arabie Saoudite mais cela n’empêche pas de prendre de la distance avec elle quand elle déraisonne. Et oui, les soldats marocains ne sont pas des mercenaires !

      À lire aussi : La mendicité au Maroc, c’est plus qu’un métier !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Des soldats marocains au service de l’injustice