Maroc : les coulisses du Aïd al-Adha

Article : Maroc : les coulisses du Aïd al-Adha
24 septembre 2015

Maroc : les coulisses du Aïd al-Adha

La fête du Aïd al-Adha est la plus grande fête chez les musulmans du monde entier, dont les Marocains. C’est la raison pour laquelle les Marocains se sont lancés dans une véritable course contre la montre pour être à la hauteur du Aïd al-Adha, appelé chez nous « Aïd el Kebir », que nous célébrons aujourd’hui, le 24 septembre. Voici comment nous nous sommes préparés au jour de la fête du sacrifice au royaume chérifien.

  • L’acquisition du mouton de l’Aïd

La fête du Aïd al-Adha (fête du sacrifice) consiste à égorger un mouton pour commémorer la soumission d’Abraham à Dieu. Abraham avait accepté l’ordre de Dieu de sacrifier son fils unique, Ismaël, avant que l’archange Gabriel ne remplace Ismaël par un mouton. Cela dit, le sacrifice d’un mouton est une condition sine qua non pour célébrer Aïd al-Adha en bonne et due forme. C’est pourquoi mes compatriotes ont afflué massivement aux marchés hebdomadaires (souks) pour s’acheter un mouton, chacun selon son budget. Et même si la fête du sacrifice coïncide cette année avec la rentrée scolaire, cela n’a pas empêché les Marocains de faire de leur mieux pour acquérir un mouton à leurs familles, au point qu’il y a certains qui ont pris un crédit à la banque pour se payer un mouton.

MoutonsMaroc
Un souk au Maroc ©Le Jeune Maghrébin
  • L’achat des ustensiles de cuisine

Qui dit ustensiles du Aïd al-Adha, dit ustensiles très utilisés dans la cuisine durant cette période de l’Aïd, comme le tajine et le kanoun (une sorte de brasero), entre autres. En effet, il y a une très forte demande aux deux ustensiles en question pendant Aïd al-Adha. Et il est très rare de trouver, le jour de l’Aïd, une maison marocaine où il n’y a pas un tajine sur un kanoun au charbon de bois. Rappelons que le prix du charbon a doublé comme d’habitude quand il s’agit du Aïd, en raison de l’utilisation massive de ce matériau dans ces jours de la fête. Ainsi, le prix d’un kilogramme du charbon varie entre 7 et 8 dirhams.

tajinekanoun
Des tajines et des kanouns ©Le Jeune Maghrébin
ustensilesMaroc
Un vendeur des ustensiles de cuisine ©Le Jeune Maghrébin
  •  L’achat de vêtements neufs

La semaine avant le jour de la fête, les Marocains s’achètent des habits neufs. Les boutiques ne désemplissent pas. Les commerçants y compris les marchands ambulants profitent de cet engouement pour les vêtements chics et importés. C’est une bonne occasion d’augmenter les prix, car ils savent très bien que leurs bénéfices vont baisser après l’Aïd. Mais de toute façon, les prix sont négociables et il arrive parfois que tu achètes un objet à la moitié de son prix. De l’autre côté, bien des Marocains jettent leur dévolu sur les vêtements d’occasion, apportés d’Europe par nos concitoyens résidant là-bas, pour éviter tout produit portant le label « Made in China ». Et c’est vrai, les marques chinoises jouissent d’une mauvaise réputation ici chez nous au Maroc.

Partagez

Commentaires

cariot christian
Répondre

Bonjour
Où trouver en France ce Kanoun en fer ?
Cordialement CHC